Tuning Passion

BMW 1 Série 2019 : Toutes les informations sur la 3e génération de compactes de Munich

Je suis la nouvelle BMW Série 1 2019, la troisième génération – appelée simplement F40 en interne. Il est logique que je sois presque entièrement renouvelé. BMW a à peine laissé une seule vis identique. Même si ma silhouette montre toujours la BMW Série 1 typique. En d’autres termes : Un compact pouvant accueillir cinq occupants, un hayon et cinq portes.

BMW 1 Série F40 : Pourquoi je suis nouveau et pourtant vieux…

Donc, d’une certaine manière, tout reste pareil. Néanmoins : le design, les dimensions, la conduite, l’info-divertissement, les assistants ; tout est nouveau. Visuellement, je suis sûr que vous remarquerez immédiatement mon nouveau « visage ». Mon rein (le gril) est beaucoup plus gros et plus large, et il est également relié aux autres. Mes phares sont inclinés, équipés de LED en option.

Sur le côté, vous devriez remarquer mes fenêtres plus plates encore. Le fameux « Hofmeister kink » du pilier C est conservé. Mon arrière-train est maintenant orné de feux arrière en forme de L, qui sont à nouveau disponibles avec des LED sur demande. Ci-dessous, vous pouvez voir des sorties d’échappement rondes en 90 mm, le M135i même en 100 mm de diamètre. 

BMW 1 Série 2019 : Pourquoi je me surpasse

Mes mesures sont également nouvelles, mais seulement discrètes. Mon empattement (2 670 mm) est plus court de 20 mm qu’auparavant, mais j’offre toujours 33 mm de dégagement supplémentaire pour les genoux à l’arrière. La hauteur libre augmente de 19 mm. Mais seulement si vous choisissez mon nouveau toit panoramique en verre comme option. En longueur et en largeur, j’arrive à 4,319 mm (-5 mm) et 1,799 mm (34 mm) respectivement. Ma taille augmente de 13 à 1,434 mm. Haut : Mon coffre avale 20 l de plus, ce qui me porte depuis peu à 380 l. Avec les dossiers rabattables, il peut même atteindre 1 200 l. Mon hayon électrique est également tout neuf.

BMW 1 Série 2019 : Pourquoi je brise de vieilles traditions

Mais ma vraie nouveauté est cachée sous ma tôle, en rupture avec les vieilles traditions. Alors que mes deux prédécesseurs utilisaient la traction arrière typique de BMW, mon constructeur utilise maintenant la traction avant. J’avoue que j’ai été moi-même assez choqué. La « faute », en tout cas, à ma nouvelle plateforme UKL2, qui utilise déjà la MINI ou la BMW Série 2 Active Tourer. Cette plate-forme me promet un grand avantage : Plus d’espace à l’intérieur. 

Outre la traction avant, j’ai également une traction intégrale. Pour la mise sur le marché le 28 septembre 2019, je serai également disponible avec deux moteurs à essence et trois moteurs diesels. Mon nouveau modèle de base est la BMW 118i de 140 ch, au-dessus c’est la BMW M135i de 306 ch. Du côté des moteurs diesel, vous pouvez choisir entre les moteurs 116d (116 ch), 118d (150 ch) et 120d (190 ch).

En tant que M135i, je passe de zéro à 100 et 250 km/h au sommet en seulement 4,8 secondes. Les modèles économiques, en revanche, sont sans surprise mes modèles diesels, qui ne consomment que 3,8 à 4,7 l/100 km. Tous mes moteurs sont conformes à la norme Euro 6d, mon petit diesel 116d même Euro 6d. Selon le moteur, les vitesses sont soit manuelles à 6 rapports (118i, 116d, 118d), soit Steptronic à 8 rapports (120d, M135i). Les modèles 118i et 116d sont également disponibles avec une transmission automatique, moyennant un supplément de prix.

BMW 1 série F40 : Pourquoi je suis un mordu de haute technologie

Techniquement, j’apporte aussi beaucoup avec moi. Du moins, si vous êtes prêt à payer pour le petit plus. L’une de ces options est le tout nouveau système d’exploitation Infotainment BMW 7.0, qui est disponible avec commande vocale sur demande (et moyennant un supplément). Autre nouveauté : Le cockpit numérique BMW Live Cockpit Professional. Cela comprend deux écrans de 10,25 pouces maximum. Un affichage tête haute en 9,2 pouces est également disponible.

À cette fin, mon fabricant m’a fourni tout un tas d’assistants modernes. Les séries sont généralement un système d’avertissement de collision arrière et personnel, y compris un frein d’urgence urbain. BMW promet des aides supplémentaires avec l’alerte de changement de voie, un régulateur de vitesse actif – avec transmission automatique incluant l’arrêt

BMW 1 Série 2019 : Pourquoi je ne suis pas un produit bon marché

Je fêterai la première de mon exposition officielle en septembre à l’IAA 2019. Les prix ne sont pas encore officiels, mais autobild rapporte un prix de lancement de 28 200 euros. Pour ne pas devenir radin. Mon modèle haut de gamme M135i est même censé coûter 48 900 euros.

Quitter la version mobile